Make your own free website on Tripod.com

La course vers la lune

Le fait que Spoutnik ait été le premier satellite artificiel de la Terre est bien connu. Mais nous savons moins que von Braun, le chef de la direction des fusées aux États-Unis, avait lancée une fusée avant l'exploit de Spoutnik dont le nez était déjà sorti de l'atmosphère. Le Pentagone, craignant qu'un autre acte de ce genre puisse être interprété comme une déclaration de guerre, a invalidé les fusées du quatrième stage. Si le Pentagone n'avait pas été aussi timide, les États-Unis auraient pu battre les Russes dans cette étape de la course à l'espace.

La prochaine étape de la course vers la Lune était de placer un homme en orbite autour de la Terre. Comme candidat, les Russes avaient choisi Yuri Gagarin, les Américains, eux, présentaient Alan Shepherd. Comme test, nos voisins du sud ont placé un singe dans la capsule Mercury. Pendant cet essai, le trajet de la capsule était haute et la vitesse trop forte. À cause de cet incident, von Braun a insisté pour retarder le vol de Shepherd. Cependant, l'essai autonome se passa parfaitement. Sa chance passée, Shepherd, blême de rage, attend. À cause de ce délai, Gagarin a été le premier homme en espace.

20 juin 1969: Neil Armstrong pose le pied à la Lune. La course était terminée, mais ces 2 épisodes prouvent que les États-Unis étaient beaucoup plus proches qu'on ne le croyait de l'Union Soviétique au début de cette course. Où poserons-nous le pied maintenant? Mars? Une lune de Jupiter ou de Saturne? Il faudra attendre pour le savoir...et voilà que la Chine vient de lancer son premier module! Edward Wilson-Ewing


La petite marchande de prose

À petites bouchées, j'ai absorbé «La petite marchande de prose» de Daniel Pennac. Peut-être le fait que je lisais un auteur français pour la toute première fois a-t-il ralentit ma lecture, cependant j'ai découvert un genre littéraire jamais exploré par mes yeux et mes sens auparavant. Je définirais ce roman comme un léger suspense sucré... Intéressant, non?

Un amoureux des images pourrait tenter de déchiffrer le récit que nous raconte Pennac simplement en prettant attention à la caricature du récit représentée sur la page couverture. Toutefois, je ne possède pas ce don et je préfère bien mieux me laisser aller au plaisir de la lecture... Ces mots riches et cette histoire empreinte des tourments et des plaisirs de la vie, comment y résister?

«La petite marchande de prose» nous transporte dans le monde marginal de la famille Malaussène. Il y a Benjamin, Clara, Thérèse, Jérémy, le Petit, Thian, Verdun, Louna, son mari, les jumelles, Amar, Hadouch, Yasmina, Julius le chien épileptique... après quoi, la liste pourrait s'allonger sans doute encore durant un bon moment. Sous le regard de différentes communautés culturelles, la tribu Malaussène nous attire vers le monde de l'édition littéraire. Effectivement, Benjamin, le grand frère dans l'âme de tous, est entraîné au coeur d'une histoire des plus rocambolesques. La Reine Zabo, l'éditrice de la maison où il travaille, lui propose l'Amour avec un grand A. Elle lui offre tout l'amour du monde, celui que seul un auteur chevronné peut posséder. Elle le contraint à prendre la peau d'un écrivain ayant déjà vendu plusieurs millions de romans, qui, prétendument préfère créer un personnage et rester dans l'ombre de Malaussène. Benjamin se métamorphosera autant sur le plan physique que moral pour devenir J.L.B., auteur du «Seigneur des monnaies».

Je n'ai jamais l'habitude de lire le résumé de l'histoire qui se trouve à l'arrière d'un roman lorsque je m'abandonne à un bouquin. Je crois que, trop souvent, on y vend gratuitement les cent premières pages du récit. Trop prévisible... Toutefois, lorsqu'on pénètre dans l'univers de «La petite marchande de prose», il est difficile, à première vue, de situer l'environnement physique dans lequel on se trouve. Après avoir enfin découvert dans quel milieu je m'immiçais, le récit se trouvait déjà assez avancé. Temps précieux perdu à tenter de comprendre quelle relation tel personnage partage avec notre héros. Par contre, une fois le mystère élucidé, le plaisir commence! On se laisse aller au récit de la vie trépidante de Benjamin: Son existence en tant que J.L.B., ses angoisses au sujet de sa soeur, son besoin de la présence de Julie, la femme de sa vie... Mis à part la première partie du roman dans laquelle j'étais tout à fait égarée (Peut-être est-ce le but de l'auteur de nous faire perdre le fil de l'histoire?), j'ai bien apprécié ce livre de Daniel Pennac, un auteur français fortement reconnu dans la littérature francophone. Stéphanie Rhéaume


Le Projet Blair

Lorsque j'ai entendu parler de ce film pour la première fois, c'était évidemment par le biais de la publicité. Alors, comme tout bon consommateur nord-américain, je me suis mis à attendre avec impatience la sortie en vidéocassette de ce qui semblait être le meilleur suspense de l'année, peut-être même de la décennie. Quelle désillusion! En fait, je n'arrive pas à me souvenir d'avoir été autant déçu par un film ayant reçu aussi bonne presse.

Évidemment, il faut comprendre que ce film a été produit par des étudiants, qui ont tenté d'innover avec un nouveau concept. Si on tient compte de ces «handicaps», on pourrait dire que le produit n'est pas si mauvais. Cependant, les producteurs ont tout misé sur la promotion, qui laissait croire à un chef-d'oeuvre, alors que le résultat est tout autre. Résultat: une publicité digne d'une superproduction hollywoodienne, pour un film digne d'une superproduction de l'ONF.

Le seul point fort que je peux trouver à ce coup de pub, c'est le site internet auquel il a donné naissance (www.blairwitch.com). Très intéressant, il donne une version beaucoup plus élaborée et détaillée de l'histoire, ce qui la rend d'autant plus captivante. Luc Massé


Blink 182

Originaire de San Diego, le groupe Blink 182 fait partie des ceux qui ont été propulsés rapidement vers la gloire. Les jeunes adorent ce style de musique et les compagnies de disques le savent.

Les propos de leurs chansons portent beaucoup sur les filles. Tom Delonge, guitariste et chanteur de la formation, avoue que c'est stratégique: s'ils écrivent des chansons sur les filles, alors elles se présenteront aux spectacles.

De plus, Blink 182 est un groupe très adolescent: comportement enfantin, blagues grossières du style de South Park prennent aussi une importante place dans le style de Blink 182. Prenez seulement exemple sur leurs vidéos "What's My Age Again ?" et "All The Small Things" et vous comprendrez ce que je veux dire. Marie-Pier Dion Vigneault


Romans Express

«Annabelle», de Marie Laberge, raconte l'histoire d'une fille de 13 ans prise au coeur d'un immense conflit famillial. Déchirée entre ses parents divorcés, la jeune pianiste prodige abandonne la musique. Les lecteurs sont témoins du premier amour de l'adolescente avec Étienne Paradis, un aveugle. Très touchant. 481 pages

Dominique Demers nous guide dans le Grand Nord québécois avec son roman «Maïna», divisé en deux tomes: «L'appel des loups» et «Au pays de Natak». La jeune amérindienne nous amène dans la tribu des Presques loups, là où elle est promise à Saito, un homme cruel. Fille du chef, Maïna devra survivre à différentes aventures où enfin, elle y découvrira l'amour. 213 pages et 208 pages

Une histoire vécue, troublante sur une femme et sa fille qui sont tenues prisonnières de l'Iran et de leur tchador. Là-bas, Betty Mahmoody est victime des humiliations et de la violence que lui imposent son mari. «Jamais sans ma fille», un drame raconté par Betty Mahmoody en collaboration avec William Hoffer, a aussi été adapté pour le cinéma. 478 pages

À lire absolument: «Ces enfants d'ailleurs» tome 1 et 2 («Même les oiseaux se sont tus» et «L'envol des tourterelles») d'Arlette Cousture. Tout à fait différent de la série télévisée. Nous plongeons au coeur de la vie des Pawulski, une famille polonaise, déchirée par les horreurs de la Seconde Guerre mondiale. 600 pages et 408 pages

Pour les romantiques, Lucy Maud Montgomery, une auteure canadienne de grand talent, nous offre «Émilie de la Nouvelle Lune». Émilie, une orpheline de douze ans, nous entraînent dans ses péripéties alors qu'elle habite dorénavant chez la famille de sa mère. Un roman empreint de tendresse, de sensibilité et d'amour. Un charme! 318 pages

Bonne lecture!

Stéphanie Rhéaume


Le monopole de Microsoft

Microsoft utilise sa «puissance de marché prodigieuse et ses profits immenses» pour contrer toute concurrence, dont Netscape. Même si «Microsoft n'a pas empêché les utilisateurs d'obtenir et d'utiliser Navigator », fait par Netscape, la compagnie a quand même «infligé des dommages considérables» à son concurrent. Voici quelques-unes des principales conclusions du juge Jackson, dans le cadre du procès opposant Washington à Microsoft Corporation.

Le gouvernement fédéral américain veut démontrer que Microsoft Corporation est un monopole et que l'empire de Bill Gates, l'homme le plus riche au monde, est en situation d'abus. Convaincre le juge de ce fait ne suffira pas à condamner la compagnie. La loi américaine ne proscrit pas le monopole, à moins que celui-ci ait «recours à des pratiques douteuses». Le verdict: Microsoft avait abusé de sa position pour «oppresser» ses concurrents.

Bien sûr, ni Bill Gates, ni le gouvernement américain ne veut perdre ce procès. Joel Klein, «Monsieur antitrust», du ministère de la justice, propose que «de toute évidence, un règlement à l'amiable reste une option». Si cette solution n'est pas acceptée, le juge Jackson ne pourra présenter d'autres «remèdes et sanctions» possibles avant l'année prochaine. Edward Wilson-Ewing


Le body-piercing

Est-ce que vous êtes passionnés de bijoux? Au point de vous en installer dans la peau? Si oui, lisez ce qui suit avant d'aller faire des folies sur votre peau, car vous pourriez vous l'abîmer.

Comment un percing est-il fait?
Vous devez d'abord vous assurez que l'endroit où vous irez vous faire percer soit reconnu et que le perçage soit fait par une personne reconnue. Votre peau devra être nettoyée avec un désinfectant. Le «perceur» marquera sûrement les points avant de vous percer, question de santé et d'apparence. Si vous voyez que le perceur sort ses instruments et que ceux-ci ne sont pas emballés hermétiquement, laissez faire et changez d'endroit, car vous ne pouvez être pas certains que les instruments étaient stérilisés. Vous pourriez vous infecter.

Est-ce douloureux?
Un percing peut faire mal s'il est mal pratiqué. Cependant, si le perceur a de l'expérience, vous le saurez immédiatement car le percing prendra seulement 1 à 2 secondes, ce qui signifie que la douleur sera minime. C'est semblabe à une piqûre d'aiguille pour un test de sang, sauf que l'aiguille est à peu près dix fois plus grosse. Il est à noter que toute drogue ou alcool est à éviter 24 heures avant ou après s'être fait percer.

Comment dois-je en prendre soin?
Lorsque votre percing sera fait, vous devrez vous en occuper au minimum une heure par jour, sinon vous risquez d'être infecté. Mettez du polysperin, de la vitamine E ou du peroxyde et le tour est joué! Le temps de cicatrisation dépend toujours des emplacements que vous avez choisi de vous faire percer. Voici une petite liste du temps de cicatrisation par endroit :

- lobe oreille: 6 à 9 semaines
- cartilage d'oreille : 6 à 9 mois
- nez : 7 à 9 semaines
- lèvre : 6 à 8 semaines
- sein (tant homme que femme) : 3 à 9 mois
- nombril : 6 à 9 mois
- clitoris : 6 à 8 semaines
- sourcil : 6 à 8 semaines
- langue : 4 à 6 semaines
- pénis : 3 à 9 mois

Il existe tant d'endroits où se faire percer que je ne peut tous les énumérés. Pour finir, je conseille à tous ceux et celles qui veulent se faire percer d'y penser à deux fois avant, car une cicatrice, ça nous marque pour la vie. Sandie Guillemette


Le Sida

Le Sida (syndrome d'immuno-défience acquise), cette maladie qui frappe de plus en plus de gens quel que soit son statut, son âge ou son pays d'origine. D'où provient ce fléau? Les premiers cas ont été observés en 1981, quand des médecins de la Géorgie comme dans l'état de New York et de la Californie, se sont découverts des patients qui souffraient d'infections rares comme des pneumonies ou de tumeurs cancéreuses spéciales.Ensuite,les mêmes symptômes ont été constater par des junkies de New York.

Quelques temps plus tard, le diagnostique a été rendu:VIH(virus d'immunodéfience humaines.) ou Sida. Cette maladie, comme le souligne son nom s'attaque au système qui s'occupe de défendre le corps contre les virus et les bactéries.Mais voilà, le sida s'en prend directement au coordonnateur de ces opérations de défense: les T4.Le virus contamine ses cellules et les font mourir. Ceux-ci ne peuvent donc plus s'occuper de leurs fonctions et laissent libre champs aux microbes.

Paradoxalement à l'énoncé du haut, le sida peut entrer dans le système d'un individu, s'installer dans ses cellules et dormir là pendant des années.La personne demeure quand même porteuse du virus mais ne le développe pas. Cette personne est dite séropositive. Par la même occasion, elle ne ressent pas et ne peuvent pas savoir si elle est porteuse, avant d'avoir passer un test de dépistage.(Dans les CLSC ou les hôpitaux.)

Le sida ne s'attrappe pas par une poignée de main, mais bien par des rapports sexuels, des échanges d'aiguilles souillées, les jeunes poupons nés de mère sidéenne ont aussi beaucoup de chance d'être atteint. Le sang peut aussi le transmettre. Ce qui explique le grand nombre d'hémophiles contaminés par transfusion sanguine.Heureusement ce genre d'erreur de la médecine ne se fait plus.

Finalement, le sida contamine de façon stratégique.Surveillez vos habitudes, c'est la meilleure façon de vous protéger. Andrée-Anne Chaput


Le mur du ciel

Avant que Chuck Yeager n'ait brisé la barrière de son, plusieurs scientifiques croyaient qu'à la vitesse de Mach 1, un mur invisible se formerait et fracasserait l'avion qui tenterait de dépasser la vitesse du son.

Plusieurs faits supportaient cette hypothèse: en 1947, le pilote Britannique Geoffrey De Havilland, Jr. est mort lorsque son prototype d'avion sans queue est entré dans une chute pour essayer de traverser le mur du son; pendant la descente, la vitesse était montée jusqu'à 0.94 Mach avant que son avion ne se désintégre dans sa chute libre. Un autre pilote d'essai, Slick Goodlin, était monté jusqu'à 0.8 Mach lors de plusieurs essais quand il a refusé de continuer sans avoir une augmentation de salaire, affirmant que les risques étaient trop grands.

Les Corps de l'Air s'impatientent et transfèrent le projet X-1 (X pour recherche et 1 parce que c'était le premier des projets X) aux militaires qui choisissent Chuck Yeager. Après huit essais, Yeager décide d'essayer de se rendre jusqu'à 0.97 Mach. Quand la vitesse augmente, le X-1 est secoué de plus en plus, mais, à partir de 0.92 Mach, plus la vitesse augmente, moins l'avion est agitée. Tout à coup, l'aiguille qui mesurait la vitesse a fluctué: elle indiquait 0.985 Mach, puis est finalement sortie de la graduation. Yeager avait percé le mur du son!

De nos jours, les avions les plus rapides dépassent facilement Mach 2. La prochaine étape est la vitesse de la lumière. Que nous réserve l'hyperespace? Edward Wilson-Ewing


Activités para-scolaires au Tournesol

Malgré les moyens de pressions entrepris par l'ensemble des professeurs du secteur public , plusieurs activités para-scolaires auront lieu au Tournesol. Entre autre, très prochainement, un après-midi complet sera libéré afin de fêter l'halloween. En effet, le 29 octobre dernier, les périodes trois et quatre étaient réservées à différents jeux au gymnase en plus des trois groupe qui ont offert une prestation soit: La Récolte, Freak'N'See et Black Knight.

Plus tard, le 19 novembre se déroulera une danse afin de financer les deux camps de pastorale, le 25, 26 et 27 janvier ainsi que le 23, 24 et 25 février, organisés par Sylvain Marcoux. Également lors de cette danse, certains participeront à un dans-o-thon qui sera commandité jusqu'à concurrence de cinquante dollars. Il ne reste malheureusement déjà plus de place pour ces camps.

Pour les secondaires 4, 5 et 6, un voyage à New-York est planifié. Quarante étudiants ainsi que quatre accompagnateurs dont Claude Carrier et Louise Bergeron visiteront la "Grosse Pomme". Le voyage se déroulera sur un peu moins de trois jours. Le départ se fera le 20 avril à minuit pour revenir le 23 avril suivant dans la soirée. Il y aura plusieurs moyens pour financer ce voyage. Une réunion informera sous peu les participants sur les levées de fonds.

Durant l'année, il y aura également du parachutisme, organisé par François Blouin et de huit à dix sorties de ski avec Raymond Lavertue. Ce dernier offrira aussi une journée à La Ronde en juin prochain.

Du 28 juin au 18 juillet, quatorze jeunes feront la tournée de la province en mini-bus pour l'activité qu'on nomme les Quebeckers. Pour le moment, Kevin Randlett s'occupe de l'événement en remplacement à Sylvain Marcoux à cause des moyens de pressions. À raison de vingt-cinq dollars par mois pendant neuf mois, les étudiants visiteront le Québec de long en large tout en participant à divers projets dont du rafting, de l'escalade, de la pêche en haute mer et des visites de musées.

À la salle de presse, le voyage à TVA a été contremendé en octobre. La visite de la Tribune et surtout celle de Radio-Canada deumeureront au programme toutefois.

Les activités parties au ralenti verront tout de même le jour. Espérons que le gouvernement et les enseignants trouveront un terrain d'entente. Georges Tremblay