Make your own free website on Tripod.com

Franchement! - Édito

L'autre jour, je suis passée devant la cafétéria; lieux publique, très apprécié pour ceux qui en profite. Un peu plus tard, vers 12:40, je suis repassé; mais je me demande si je suis vraiment passé devant la cafétéria! D'apparence, oui, c'était une cafétéria; mais quelle cafétéria!

Jusqu'à quel âge aurez-vous besoin qu'on vous dise quoi faire? Sincèrement: "Çà l'air d'une sou à cochon!"Vous savez aussi bien que moi que l'âge n'à rien à voir avec le respect; parce que croyez moi, je connais des enfants de cinq ans qui savent mieux vivre que plusieurs de nos élèves. Quoi de plus simple que de prendre un papier et de le mettre dans la poubelle! En plus de dépolluer, ce geste fait preuve de respect. Je prend pour acquis que le message ne s'adresse pas à tout le monde mais, faute de quoi, il ne faut pas s'en faire accroire! C'est écoeurant! Ça pus? Ça va dans les poubelles! Quoi de plus simple que de prendre un déchet et de le déposer joyeusement dans une poubelle!

Maintenant les toilettes! C'est de la paranoïa! Qu'est-ce qu'une toilette peut vous faire, si ce n'est; de vous aider à évacuer... Sérieusement, des graffitis? C'est une blague! Et après on chiâle et on crie parce que l'école ne peut pas repeindre en 48 heures! Allo la lune! Si on arrêtait de détruire ce qui nous entoure, peut-être que l'école pourrait investir dans des choses plus intéressante que des réparations. De plus, si vous n'avez rien de mieux à faire que de barbouiller des murs, demandez dont à votre maman de vous acheter du papier et des crayons. Peinturez-vous la fraise, (votre fraise)! Vous pourriez encore retourner en maternelle... L'art est l'art, mais l'art criminelle demeure un délit! Maude Lemelin


La réforme de l'éducation - Édito

Que nous réserve donc cette fameuse réforme annoncée dernièrement en grande pompe par le ministère de l'éducation? À mon avis, elle apportera un changement en profondeur des pratiques de chacun. Dans les anciens programmes d'étude, on visait à développer des savoirs, des savoir-être, des savoir-faire. Avec le nouveau curriculum, la notion de compétence est mise de l'avant.

Mais, qu'est-ce qu'une compétence? C'est un savoir-agir qui fait suite à l'intégration et à la mobilisation d'un ensemble de ressources (capacités, habiletés, connaissances) utilisées efficacement dans des situations similaires. On cherche donc à développer chez les élèves des compétences «d'apprenants». L'idées de développer ces compétences ne provient pas d'analogies industrielles et techniques, mais bien d'enseignants «tannés» de voir des connaissances s'évaporer le moment venu de s'en servir. Les compétences particulières à une discipline ou relativement communes à quelques-unes répondent au défi de mobiliser ses connaissances, de s'en servir dans toutes sortes de situations. C'est donc dans la perspective d'une appropriation durable et significative des connaissances que le souci des compétences s'affirme de plus en plus. Cette approche sous-entend des rapports socio-éducatifs renouvelés entre les enseignants et les élèves. Elle implique la coopération, l'écoute, l'individualisation des parcours, la réalisation de projets et suppose des tâches partagées et concoctées. Somme toute, je crois que le défi des années 2000 sera de mettre en oeuvre cette réforme qui se veut un changement en profondeur de nos croyances et de pratiques qui viendra consolider notre, déjà fort efficace, pédagogie. Marc Juneau, directeur


Inscriptions au Cégep.... - Édito

Le sort en est jeté! La nervosité superficielle, mais plus souvent encore l'angoisse existentielle frénétique sont maintenant le lot du quotidien de la centaine d'élèves de cinquième secondaire qui, peut-être hésitants, ont franchit l'étape fatidique de l'expédition de leur demande d'insciption au Cégep, au DEP, ou ailleurs...

À l'aide! Ai-je obtenu des résultats suffisants pour être accepté(e)? Ai-je choisi la bonne branche? Vais-je vivre en «crève-faim» pendant mes études? Ai-je, du moins, posté ma demande d'inscription? (!) Ou peut-être traîne-t-elle sur le coin du comptoir...? La maturité et l'autonomie, ça ne signifie pas seulement pouvoir sortir jusqu'à quatre heures du mat! C'est dommage peut-être, mais ça vous oblige aussi à la prise de décisions concernant votre avenir. Votre réponse arrivera bien assez vite, ne vous en rongez pas les sangs d'avance!

Ensuite, bien plus promptement que vous ne vous y attendrez, la fin de votre secondaire surviendra, puis le Bal, la St-Jean, les festivités quoi! Puis, avec l'emploi d'été que vous dénicherez et la rentrée 2000 qui approchera, vous vous rendrez probablement compte de l'échelon que vous êtes en train de gravir. Et pour ceux à qui seule la pensée d'avoir à quitter leur confortable routine et s'éloigner de leurs proches rend cafardeux, dites vous que cette fin, bien qu'hasardeuse, détermine bel et bien un commencement! Esther Fortin


Le sport professionnel après l'an 2000 -Édito

À l'approche du troisième millénaire, on entend parler que du «Bug» informatique, mais ce n'est pas seulement du côté des ordinateurs que les choses vont changer. Je pense entre autres au sport professionnel qui connaîtra, selon moi, des mutations d'une grande importance. Ces modifications pourront aller dans les deux sens. J'explique.

Si les salaires des joueurs continuent d'augmenter, plusieurs villes se verront dans l'obligation de vendre leurs formations à des municipalités plus riches. Si la situation continue dans cette voie, on ne nommera plus cela du sport mais plutôt une «business» ou une job.

L'envers de la médaille est que si les comités de chacune des ligues mettent finalement fin aux salaires faramineux, le sport prendra une nouvelle dimension et nous pourrons assister à des performances magistrales comme celles de Mario Lemieux, Ozzie Smith et même Maurice Richard.

Les sports deviendront enivrant comme au temps des grandes vedettes qui jouaient avec passion. Sinon l'argent dominera et seules les villes riches et capables de monayer la performance pourront se permettre une équipe professionnelle soutenue par des spectateurs riches. Dave Lafrenière


Coups de coeur-coups de masse - Édito

Coups de coeur:

À celui ou ceux qui gratte(nt) le passage pour se rendre à l'école
À la journée 24 heures sans fumée, à ses organisateurs et à ceux qui ont réussi l'exploit
Aux manteaux d'hiver
Aux crampons de souliers et de bottes
À la journée Change d'air et à ceux qui ont fait en sorte qu'elle ait lieu
Aux acheteurs de friandises (Le Baladeur vous remercie)
Aux travailleurs qui ont résolu le problème de manque d'eau à l'école

Coups de masse:

À l'entrée glissante
Au froid
Au chauffage dans les autobus
Aux chemins glissants qui provoquent plusieurs accidents
Au deux pieds de «slush» qui nous sont tombés sur la tête le 11 janvier
Au bruit insupportable des souliers mouillés
À ceux qui laissent leur «gum» sur les bancs de la café

Martin Blais


Spectacle CoopTel avec le Boogie Wonder Band et Éric Lapointe

Pour la 18e édition du Grand Prix de Valcourt, les organisateurs ont visé juste avec le choix des invités. Le Boogie Wonder Band assurait la première partie du spectacle. Ce groupe énergique et coloré a su conquérir son public. L'aréna vibrait sous cette musique des années disco. C'est sous une chaleur intense que les 3000 spectateurs ont dansé sous le rythme de la musique.

Pour la deuxième partie du spectacle, c'est Éric Lapointe qui est venu enflammé la salle. Entassés les uns sur les autres, les fans d'Éric se sont massés devant le stage. Une foule délirante chantait, avec lui, ses plus grands succès. Du plus jeune aux plus vieux, tous ont été séduits par sa prestation. Les gens en redemandaientt toujours plus.

Nous voulions faire une courte entrevue avec Éric Lapointe, mais celui-ci a refusé. D'ailleurs, il n'a accordé aucune entevue à qui que ce soit. Dommage!


Les finales du Grnd Prix de Valcourt

Dimanche le 20 février dernier, se déroulaient les finales du Grand Prix de Valcourt. Elles se sont disputées sur le Cicuit Yvon-Duhamel. Une foule d'environ 6000 spectateurs était présente malgré la température qui n'était pas à son meilleur. L'américain Mike Houle a été couronné champion après être entré en collision avec le Québécois Jacques Villeneuve. Celui-ci a glissé sur une longueur d'environ 200 pieds avant de s'échouer dans les bottes de foin qui ceinturaient le circuit. À la reprise de la course, Jacques Villeneuve est repartit en queue de peloton, mais il est remonté en troisième place derrière le champion des quatre dernières années, Terry Wahl, en Champ 440.

En «snowcross», le Canadien Blair Morgan, meneur WSA au classement de la saison, est monté sur la marche la plus élevée du podium. Quelques petits accrochages ont eu lieu, mais personne n'a été gravement blessé.

L'édition 2000 s'est avérée un franc succès. Il reste à trouver un successeur à Jacques Villeneuve, car il est le seul coureur du circuit à pouvoir offrir du grand spectacle aux amateurs. À l'an prochain!


Le Tarot

Connaissez-vous ces cartes qui prétendent annoncer l'avenir? Si oui, savez-vous qu'elles sont au nombre de 78 ? Cependant, pour la divination, nous en utilisons 21 et une supplémentaire non numérotée. Elles portent des noms aussi farfelus que le Bateleur ou la Papesse. Cette pratique ne vient pas de faire sa première apparition. Elle aurait été introduite en Europe au 11ième siècle par les Croisés.

Avec le retour général de l'ésotérisme, elles ont un regain de popularité. Malheureusement, tirer au tarot est très difficile, car l'interprétation dépend de l'ordre selon lequel vous avez choisi les cartes. Grâce à Internet, nous pouvons nous faire tirer la bonne aventure en direct et gratuitement. Petit désavantage c'est un ordinateur qui nous lit l'avenir ! L'adresse que je peux vous donner est : http://www.atlantide.com Je dois cependant vous mettre en garde. Nous pouvons nous fairelire l'avenir sans aucun frais et aussi consulter d'autres arts divinatoires, mais ce site essaie aussi de nous vendre des livres ou des logiciels.  Audrey Mercier


De la visite pour les élèves de religion

Avant la relâche, les élèves en enseignement religieux de 5e secondaire ont reçu la visite d'adeptes de la religion islamique. Ces derniers, invités par le professeur Claude Carrier, ont présenté les fondement de l'Islam et expliqué les principaux rites qui permettent aux musulmans d'exprimer leur foi. Ils ont aussi répondu aux interrogations des adolescents du Tournesol.

La rencontre s'est déroulée dans le respect et la bonne humeur. La majorité des élèves s'est montrée intéressée par cette religion issue d'une culture différente de la nôtre. Nos hôtes , d'origine nord-africaine et québécoise, se sont aussi exprimés sur diverses questions sociales. Saviez-vous qu'un(e) musulman(e) est tenu(e) d'éviter de consommer des substances altérant les perceptions?

Nos visiteurs musulmans se sont également prêtés à une démonstration de prière, une pratique des plus importantes : les fidèles de ce culte provenant de Moyen-Orient doivent témoigner de leur foi en Allah à 5 reprises dans une journée. Aussi, la langue arable, qui est généralement utilisée dans les coutumes islamiques, a été l'objet d'une grande fascination pour plusieurs.

Finalement, tout indique que la découverte concrète d'une spiritualité qui diffère de la nôtre aura été enrichissante pour nos élèves. Madeleine Massé


Un Super Bowl XXXIV spectaculaire

Les surprenants Rams de St-Louis ont gagné la trente quatrième édition du prestigieux match du Super Bowl.

En effet, les joueurs de Dick Vermeil ont eu raison des Titans du Tennessee par la marque de 23 à 16. Les Titans ont cafouillé en offensive lors de la première demie, ce qui a permis aux Rams de se forger une avance de 9-0 grâce à trois placements de Jeff Wilkins. Au début du troisième quart, Tony Holt a réussi un touché sur une passe de neuf verges de Kurt Warner. À la toute fin de ce même quart, Eddie George a réduit la marque à 16-6 avec un touché sur une course d'une verge. Au dernier quart, les deux se sont échangés un touché. En toute fin de match, placé à la ligne de dix verges, Steve McNair a rejoint Kevin Dyson, mais celui-ci a été bloqué à la ligne de une verge par Mike Jones des Rams.

Kurt Warner a reçu le titre du joueur du match et le Super Bowl XXXIV en fut un spectaculaire, car pas moins de 17 records ont été battu. Dave Lafrenière