Make your own free website on Tripod.com

Tricheur un jour, tricheur toujours- Édito

Le monde olympique a récemment été obligé d'avouer que certains de ses illustres membres recevaient des cadeaux... Bill Clinton, le président des états-Unis d'amérique, a dû avouer ses infidélités, les pompiers de Montréal on dû réparer les boyaux qu'ils crevaient en secret, histoire de faire des pressions pour faire augmenter leurs salaires, des terroristes ont fait du Canada une aire de repos pour préparer le terrorisme international et on leur a permis d'entrer aux frontières canadiennes, Manson a été choisi pour mousser la culture Québécoise, un motard présumé criminel a été littéralement blanchi faute de témoins sérieux, on tente de toute les façons de faire croire que la dope est bonne pour les incurables autant que le gin chaud est bon pour chasser la grippe, en ex-Yougoslavie la communauté internationale laisse des centaines de gens se faire massacrer comme aux plus beaux jours de l'Allemagne Nazi et j'en passe... d'autres "hommeries" toutes aussi croches!

Le bien ne fait pas assez de bruit! Il ne faut pas pour autant perdre espoir en la justice des hommes avant que les "croches" ne se fasse rattraper en passant au ciel ou Saint Pierre les attend avant d'être jugé par le créateur. Pour certains hommes, "ça doit pas être beau et pis y doit faire chaud en titi" quand le créateur pèse le bon et le mauvais pour chaque âme qui arrive au ciel. Tiens, le ciel, on oublie souvent que les hommes ne sont que de passage sur terre avant de retourner en poussière. Rassurer-vous, il se fait plus de bien que de mal sur terre; le problème, c'est que le bien ne fait pas de bruit. Alors continuez à faire une bonne action à chaque jour. Ainsi, demain sera meilleur qu'aujourd'hui. Pierre Pinard, éditeur


La fièvre du printemps - Édito

Avant d'écrire ce texte, j'ai fait la tournée des groupes de 4 ème et 5 ème secondaire pour distribuer les certificats du Tournesol d'or. J'ai été agréablement surpris du nombre d'élèves qui se sont mérité un certificat. En effet, il y avait plus d'élèves méritants à cette étape qu'à la première. Bravo à toutes et à tous.

Comme je l'ai mentionné dans chacune des classes, je souhaite en distribuer encore plus à la troisième étape même si celle-ci coïncide souvent avec un certain relâchement provoqué par une drôle de maladie qu'on appelle la fièvre du printemps. Attention car les effets des chauds rayons du soleil peuvent être aussi néfastes sur la motivation que sur les bonshommes de neige. Il ne faudrait pas que vos résultats fondent au soleil. Servez-vous plutôt du regain d'énergie qu'engendre la fièvre du printemps pour redoubler d'ardeur dans vos études et vous méritez un Tournesol d'or. Vous en serez très fiers et cela vous évitera de chercher des raisons pour expliquer à vos parents une baisse dans votre rendement académique.

Je tiens finalement à vous souligner que je suis très fier de vous et que j'ai confiance en la réussite de chacun à la condition que vous aussi vous y croyez et que vous vous y investissiez... Marc Juneau, directeur


Trop de devoirs! - Édito

Le système scolaire actuel prévoit une heure de devoirs par cours par jour. Ce qui fait au bas mot quatre heures de devoirs par soir. Il est très clair que c'est trop demander aux élèves. Notre vie ne tourne pas qu'autour de l'école. Bien sûr, l'éducation occupe une place de taille dans le temps des adolescents et adolescentes. Cependant, il ne faut pas en faire une obsession. On a tous besoin de changer d'air si on ne veut pas perdre la boule.

Prenons le cas d'un élève qui fait environ deux heures d'autobus par jour. La journée d'école débute à 9h et se termine à tout près de 16h. L'élève en question quitte la maison à 7h30 le matin et n'y revient qu'un peu avant 17h. S'il fait ses quatre heures de devoirs tout de suite, sans même prendre le temps de se reposer un peu, il termine à 21h. Théoriquement. Et il n'a pas encore soupé!

Selon les médecins, l'horaire idéal d'une journée doit se lire comme suit: un tiers de travail (qu'on peut ici remplacer par l'école), un tiers de loisirs et un tiers de sommeil.Surprenant, hein? Dans une société capitaliste comme la notre, les loisirs, de même que le sommeil, en prennent tout un coup! Pour les élèves, à qui on demande de s'impliquer dans toutes sortes d'activités para-scolaire; de travailler parce que les parents ne veulent pas payer toutes les dépenses nécessaires ou non, à vous d'en juger de leurs enfants; de jouer pour l'équipe de hockey locale, de faire du bénévolat pour les personnes âgées; de suivre des cours de musique; de s'impliquer dans la maison des jeunes et j'en passe, la fatigue s'accumule aussi.

Oui, la jeunesse est forte. Oui, les jeunes sont capables d'en prendre. Par contre, n'en demandons pas trop. En période de croissance, les adolescents et adolescentes avons besoin de sommeil. Les jeunes, comme tout le monde, ont aussi besoin de se divertir. Imaginez un peu, vous revenez du travail et vous devez immédiatement vous replongez dans les travaux que vous avez rapportés de l'ouvrage. Sans répit, toujours la même chose, souvent longue, ardue et monotone. ça devient vite exaspérant. Où est-ce que le gouvernement prévoit du temps pour le développement culturel et social là-dedans? C'est à s'en arracher les cheveux.

Peut-être croirez-vous que je me plains pour rien. Peut-être percevrez-vous en moi l'exemple idéal de la jeunesse lâche d'aujourd'hui. Désolé, mais je crois réellement que nous sommes victime du système actuel. Comprenez moi bien; je m'oppose au surplus de devoirs et non aux devoirs comme tels. Je pense tous ces exercices banaux faits à l'école que nous devons sans cesse poursuivre à la maison sont inutiles. Par contre, les travaux de recherche ou les présentations orales qu'on doit préparer à la maison demeurent tout de même un excellent moyen d'apprentissage.Jean-Thomas Léveillé-Trudel


Coups de coeurs - Coups de masse - Édito

Coups de coeur : Les bonnes performances de l'équipe de l'impro du Tournesol. l'implication de certains élèves dans le cadre de la semaine de la prévention du suicide. Les activités organisées durant la semaine de la vie. La grande participation des élèves lors de la semaine sans fumer. Les nombreux efforts des élèves de FPS en ce qui attrait aux projets de la sensibilisation de l'environnement. La bannière remporté par l'équipe de basket des "Eagles" de Windsor. l'équipe d'haltérophilie qui comporte six membres qualifiés pour les Jeux du Québec provinciaux. Les benjamins en badminton qui connaissent de très grands moments.

Coups de masse : La glace sur les trottoirs et les rues qui donnent des maux de dos à certains. La température encore souvent très froide de l'extérieur. Ceux qui bloquent le passage aux casiers des garçons. La place publique n'est pas là pour rien. Ceux qui prennent le droit d'écoeurer les élèves handicapés; bande de lâche!!! La basse participation des élèves à la journée Change-d'air. Ceux qui osent faire du vandalisme sur les projets d'environnement du cours de FPS de 5e secondaire. La basse participation des élèves au Life's show. Dave Lafrenière


Le CÉGEP, ne manquez pas le bateau... - Édito

Sortez de votre léthargie, je veux bien croire que l'hiver est une période d'hibernation, mais de là à être sur le neutre pendant 3 mois... c'est grave! Dépêchez-vous de vous prendre en main, le CÉGEP arrive bien plus vite que vous ne le pensez! On en voit qui passent leur temps à la place publique et je les entends déjà "Ouin, mais y'a rien à faire sur l'heure du midi!". Foutaise! Il y a une tonne d'activités disponibles à l'école. Les sportifs vont au Bloc, ceux qui gèrent bien leur horaire consacrent du temps à leurs devoirs pour pouvoir avoir leurs soirées libres et il y a la catégorie de ceux qui optent pour le continuel social. c'est eux qui risquent de manquer le bateau...

Pardonnez-moi d'être aussi sélective, mais je trouve ça gênant de voir, surtout pour le cinquième secondaire, des gens qui s'assoient sur un banc et qui attendent la venue du messie pour se mettre en marche. Dites-vous bien qu'une fois au collège, personne ne viendra vous prendra par la main pour vous motiver à travailler. Vous serez laisser à vous-même, vous devrez combler des faiblesses que vous ignoriez jusqu'alors...

Commencez donc dès maintenant à considérer vos études et à raisonner comme de futurs adultes. Cela dit, c'est la doctrine à adopter pour faire partie de ceux qui portent fièrement le chapeau de la réussite! Bonne lecture et gardez le sourire, ça aide à traverser les épreuves. Emilie Cloutier


Mot du président du Conseil des élèves

Chers étudiants, je profite de cet instant pour vous souhaiter un bon retour de la semaine de relâche et j'espère que vous en avez profitez pour vous reposer. Dernièrement, le conseil vous a préparé plusieurs activités tel la journée Change-d'Air, le Life's Show, les activités de la semaine de la vie et quelques autres. Bien sûr, notre intention est la même pour les mois à venir.

Le conseil prépare présentement un nouveau projet qui risque de vous emballer. De plus amples informations vous seront transmises au cours des prochaines semaines.

Continuez vos efforts afin d'être à la hauteur au plan académique et comportementale. Finalement, en mars, ne vous laissez pas prendre par la fièvre du printemps. Dave Lafrenière, président du C.-E.


Le Baladeur en ondes sur CIMO

Se lever à 3h du matin. Wow! Pourtant, c'est ce que font Richard Turcotte, Claude-Julie Bourque, Michaël Rancourt ainsi que Robert Savard chaque jour de la semaine.Donc, à l'heure où plusieurs d'entre-vous deviez vous coucher, nous, les membres de l'équipe de nouvelles de la salle de presse Arel-Morin, étions en train de déjeuner.Pour la plupart, cela serait leur première expérience à la radio, la vraie. Comment allaient agir les animateurs avec nous? Aurions-nous l'air ridicule? Allions-nous cafouiller dans nos mots? c'est une émission en direct, la plus populaire en Estrie. On a qu'une seule chance. Ça passe ou ça casse!

Lorsque nous sommes entrés dans la station, un tantinet passé 5h, les animateurs y étaient déjà depuis longtemps, affairés à préparer bulletins de nouvelles, gags, concours et programmation musicale. Nous nous sommes donc mis au travail, parcourant les divers quotidiens du jour. Tranquillement au début, mais de plus en plus rapidement au fur et à mesure que l'heure approchait. 6h moins une. Mon Dieu, ça y est!

Première intervention de notre groupe vers 6h15, Richard nous pose quelques questions, à Valérie et à moi, sur le fonctionnement de la salle de presse, sur ce qu'on fait au Baladeur, les bulletins de nouvelles pour la radio scolaire entre autre. Comme le temps passe vite en studio! Déjà presque 6h30. l'heure des nouvelles! À peine deux minutes avant d'entrer en ondes, Robert supervise Caroline qui achève d'écrire le bulletin. 6h35, Anne-Marie sort du studio: "Je l'ai fait!" Nerveuse Anne? Voyons! Il n'y a seulement que quelques milliers d'auditeurs qui t'ont entendu, rien de plus! Tous y sommes passés à quelques reprises. Marjolaine, Caroline, Anne-Marie, Valérie, moi, et même Arnie (...)! Et tous s'entendons pour dire que ce fut une expérience inoubliable. c'était concret. Ça nous a permis de voir en quoi consistait exactement ce milieu. Ça nous a permis de décider si oui ou non, c'était bien cela qu'on voulait faire plus tard.

En terminant, j'aimerais remercier mon "contact", Richard Turcotte, qui m'a aidé a organiser la visite ainsi que Robert Savard, Claude-Julie Bourque et Michaël Rancourt pour leur accueil chaleureux. J'aimerais aussi remercier les parents qui ont venus nous reconduire à Magog si tôt ce matin-là. Jean-Thomas Léveillé-Trudel


Les personnages de South Park maintenant sur Nintendo 64!

Depuis le mois dernier, un jeu plutôt humoristique a fait son apparition. Il s'agit d'un jeu conçu pour le Nintendo 64 où Kenny et les autres doivent parcourir la ville de South Park pour de nouvelles aventures, plus folles que jamais. South Park est un jeu d'action unique dont la première mission est d'anéantir les dindes avant qu'elles pulvérisent la ville. Les missions sont très bien définies et le degré de difficulté peut être changé pour vous faciliter la tâche. Pour vous défendre contre les ennemis, vous pouvez utiliser des boules de neige ou d'autres objets tout aussi ridicules. Les voix digitalisées sont identiques à l'émission et le vulgarisme est toujours présent. Pour les adeptes du Nintendo 64, la nouvelle carte mémoire graphique fonctionne avec ce jeu. Comme vous avez pu le constater, South Park est un superbe jeu qui vaut le détour! Julie Paradis


L'impro, de Windsor à Montréal!

Un peu avant Noël, une vingtaine d'élèves du Tournesol, la majorité suivant le cours de théâtre donné en quatrième et cinquième secondaire, ont commencé à offrir des performances d'improvisation, le midi, à la place publique. Ils forment la LIGAT [Lire "Ligéa"] (Ligue d'improvisation des grands adolescents du Tournesol). Sous la supervision de Raymond Valence, stagiaire au Tournesol. Ce denier évolue dans l'Abordage ligue d'improvisation semi-professionnelle de Sherbrooke, un organisme qui promeut l'improvisation dans les Cantons de l'Est. Les élèves en question ont des pratiques le soir après les cours et jouent des matches, habituellement à l'heure du dîner.

Leurs prestations sont, jusqu'à maintenant, très appréciées. Nombreux sont les élèves, et même certains enseignants, qui viennent passer l'heure du repas dans l'agora de l'école lors des matches d'impro. Leur passion pour cet art les a conduit dernièrement à Montréal, où ils ont assisté à l'enregistrement de l'émission Improvissimo, dans les studios de Télé-Québec.

Accompagnés de quatre membres du personnel de l'école, les élèves ont pu rencontrer des personnalités connues, tels Luc Senay et Martin Drainville. La diffusion des émissions auxquelles ont assisté notre joyeuse bande de jeunes comédiens ont été diffusé les 8, 9, 10 et 11 mars dernier. Jean-Thomas Léveillé-Trudel


La retraite d'un pionnier du sport - édito

Le 13 janvier dernier était un jour de deuil pour tous les amateurs de sport. Après une très belle et fructueuse carrière dans la NBA, le grand "Air Jordan" a pris sa retraite, cinq ans seulement après être revenu au jeu.

Pour moi, l'annonce de la retraite de Jordan fut une surprise. Depuis quelques temps il parlait de le faire, mais qui avait vraiment pensé qu'il le ferait à l'âge de 35 ans? Micheal Jordan était et restera mon idole. Il a démontré que l'on pouvait pratiquer un sport pendant plusieurs années et toujours le faire avec passion et détermination.

Avec 33 millions $ US,(sans compter ce que lui rapportent ses publicités, entre autre pour NIKE), Jordan peut se la permettre sa retraite! Et ceux qui se disent qu'il ira seulement pratiquer un autre sport, comme il l'avait fait lors de sa première retraite doivent de détromper. J'ai été attristée d'entendre mon idole prononcer de vive voix qu'il y avait 99,9% de chances qu'il ne joue plus jamais dans la NBA. Amoureux du prodige de la NBA, faites comme moi: au lieu de désespérer, pensez qu'il reste toujours le 0,1%.... et puis dans la vie, il y a bien d'autres choses à faire que de lancer un ballon de basket. Marjolaine Dugas